Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
L'école d'ingénieur en systèmes avancés et réseaux

Un Café vert trèfle

Publié le 4 janvier 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
5 janvier 2017

Couleurs irlandaises pour le Café de l’International de ce 4 janvier animé par Guillaume, parti cet été sur l'île d'émeraude pour un séjour linguistique.

P1300042_redim.jpg

P1300042_redim.jpg

En immersion pendant deux mois à Cork, Guillaume a suivi des cours via un organisme au Cork English College. Il y a intégré une classe business, où le contenu du cours était moins focalisé sur la langue en elle-même que sur l’anglais en entreprise avec des jeux de rôle et des mises en situation (entretiens d’embauche…). « Même si c’était en anglais, ça peut me resservir aussi pour mes entretiens en français », constate Guillaume pour qui ce séjour a été bénéfique avec une nette progression de son score de TOEIC.
« A force d’entendre de l’anglais partout, on se met à penser en anglais ! ». L’accent ? « Ça fait peur au début mais on s’habitue vite ». Il était logé dans une famille qui hébergeait également d’autres étudiants de divers pays et décrit des Irlandais plus chaleureux que les Français, sensation éprouvée dès l’aéroport.

« Cork reste une ville très aérée et très verte, bien que ce soit la deuxième plus grande ville d’Irlande », explique Guillaume. Châteaux, fabrique de whiskey, paris sur des courses de lévriers, falaises côtoyant l’océan, … il a pris également le temps de visiter Dublin et la côte Ouest du pays. « On peut facilement se déplacer, mais mieux vaut prendre le bus que le train, plus long et plus cher ». A Cork, le coût de la vie serait comparable, voire légèrement moins cher qu’en France, hormis pour l’abonnement de bus.

Les seules différences culturelles notables avec la France relevées par Guillaume concernent les heures de repas décalées (déjeuner rapide autour de 14h constitué d’un sandwich ou d’une salade, dîner vers 18-19h), le volant à droite (et la conduite à gauche)… et le nombre de pubs : « au moins 3 000 dans Cork, minimum deux par rue, de tous les styles ! On peut y manger facilement pour pas très cher ». Un pays culturellement et géographiquement proche donc, avis à ceux qui voudraient voir la vie en vert ! 
 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Emmanuelle Gatien

mise à jour le 4 janvier 2017

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus