Aller au menu Aller au contenu
L'école d'ingénieur en systèmes avancés et réseaux

> L'école > Actualités

Rencontre avec Christophe Médina

Publié le 22 mars 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué 22 mars 2016

Ingénieur Esisar et co-fondateur de la start-up CAPTURAX...

christophe_capturax_carrousel.jpg

christophe_capturax_carrousel.jpg

Christophe, a réalisé ses études supérieures à Montpellier avant de rejoindre en 2002 l’Esisar en 4ème année du cycle ingénieur.

 «  Ce qui m’a attiré à l’Esisar est avant tout les projets industriels car je souhaitais mettre rapidement en pratique mon enseignement théorique et concrétiser les relations avec les industriels. Je suis devenu ingénieur Esisar en 2004 », une étape très attendue par Christophe pour avancer dans son parcours professionnel.
J’ai intégré l’APDISAR (Association pour la promotion et le développement de l’école d’ingénieurs de Grenoble INP - Esisar) en 2005 au poste d’ingénieur d’études en électronique des systèmes embarqués, un des premiers postes créé sur le projet RFTLab, qui est devenu la plateforme Esynov en décembre 2014.

Durant ces 10 années, ma mission au sein de la plateforme Esynov, était le transfert de technologie vers les entreprises et l’accompagnement des actions de formation et de recherche autour des systèmes embarqués, de la radiofréquence et plus particulièrement en RFID. J’ai mené des activités de conseil et d’expert technique dans les comités de normalisation AFNOR sur ces thématiques, ce qui nous a permis de mettre en place l’offre d’essais RFID (lecteur et tag) et de développer les moyens et méthodes de caractérisation associés de la plateforme.

L’idée de créer une start-up est née suite à plusieurs discussions avec Saad Skali (ingénieur à la plateforme Esynov de 2005 à 2010) portant sur l’omniprésence des smartphones et tablettes en environnement professionnel et le besoin de collecte et d’accès aux données en mobilité qui est un enjeu majeur pour les entreprises de la logistique, du commerce de détail, du transport de biens et de personnes.
En mars 2015, partant de ce double constat, nous décidions de nous lancer dans le projet de création de la start-up CAPTURAX et de développer une solution matérielle et logicielle évolutive permettant d’embarquer sur les appareils mobiles des entreprises des moyens de collecte de données automatique : CaptureSled®.
 

Nous développons des solutions innovantes pour transformer vos smartphones et tablettes en véritables outils professionnels de collecte de données reposant sur des technologies codes-barres et RFID. Les utilisateurs finaux de nos solutions sont prioritairement les commerces de détail textile et les logisticiens qui ont un fort besoin en identification automatique reposant sur ces technologies.

Notre projet est incubé et soutenu financièrement par la SATT LINKSIUM de Grenoble et nous avons pour partenaire, le laboratoire de conception et d’intégration des systèmes (LCIS) qui met en place un outil innovant de conception automatisé d’antenne RFID UHF. Ces antennes performantes et compactes seront intégrées dans nos produits.

La start-up sera lancée en avril 2016 et sera en capacité de proposer ses solutions matérielles. Une belle innovation et un projet à qui l’on souhaite beaucoup de succès.

L’Esisar forme des ingénieurs qui partagent leurs expériences avec vous !


[CAPTURAX_2016] En mai prochain, suivez CAPTURAX à Orlando, qui participe et expose sur le plus grand salon international des acteurs de la RFID : RFID journal Live 2016 ! SUIVEZ-LES ! Plus d’infos : capturax.com

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Elodie Mauffait

mise à jour le 22 mars 2016

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes