Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
L'école d'ingénieur en systèmes avancés et réseaux

PI08 - Réalisation d’un banc de caractérisation de têtes d’impression « Continuous Ink Jet »

Logo Markem Image

Mots-clé

Têtes d'impression CIJ, banc de mesure, signal de stimulation, IHM.

Millésime

2011-2012

Entreprise

MARKEM IMAJE

Equipe projet

LOUNACI Amirouche
SAHUC Thibault
VIEIRA TURNELL Carolyn

Présentation de l'entreprise

Basée à Bourg-lès-Valence, Markem-Imaje apporte des solutions optimisées de marquage et de codage de produits à plus de 40 000 clients dans le monde. En outre, les clients Markem-Imaje peuvent s'appuyer sur 30 filiales, 6 centres de recherche et développement, plusieurs centres d'entretien et de réparation d'équipements et des usines de fabrication implantées stratégiquement dans le monde entier.

Contexte du projet

Pour le développement de nouvelles têtes d'impression CIJ et pour la validation du bon fonctionnement des nouveaux systèmes, le département R&E de Markem-Imaje souhaite développer un banc de caractérisation des têtes d'impression CIJ.

Objectifs

Réalisation d'un banc de mesure permettant de caractériser semi automatiquement les têtes d'impression CIJ, d'une manière simple et rapide, que ce soit par rapport à la formation des gouttes ou à leurs charges/déflexion. Il doit permettre d'améliorer l'efficience des mesures de 30% tout en effectuant des analyses de meilleure qualité que celles effectuées manuellement.

Déroulement du projet

Le début du projet était fortement axé sur l'analyse des besoins afin d'arriver à mettre en papier sous forme de cahier des charges tous les besoins émis par l'entreprise. Cette étape s'est avérée essentielle pour le reste du projet car nous a permis d'en dégager des tâches précises à réaliser et de se les partager en fonction des sensibilités des membres du groupe.
Afin de bien cerner les besoins de l'entreprise, le chargé de projet côté entreprise nous a suggéré, lors de l'une des réunions hebdomadaires, de passer une journée complète pour chacun des membres de l'équipe et réaliser des tests. Lors de cette journée nous nous sommes mis dans la peau des opérateurs qui seront amenés à utiliser le banc. Nous avons pu nous enquérir des difficultés liées au travail répétitif que l'opérateur devait effectuer, ainsi que le manque de précision lié aux mesures prises manuellement. Ces trois jours de tests (un pour chacun des membres du groupe) nous a permis de mieux comprendre les difficultés rencontrées par les opérateurs et de mieux comprendre les besoins de l'entreprise.

Vu que la tête d'impression et le circuit d'encre externe devaient être livrés en milieu de projet, une première phase de travail s'est articulée autour de la communication avec l'imprimante afin de récupérer des données telles que la pression, la température... et avec l'outil de vision industriel JetXpert afin de récupérer (vitesse du jet, et distance de brisure du jet). La tête d'impression étant alimentée en encre et solvant par l'imprimante ou le circuit d'encre externe, il a fallu utiliser une mire dans le but de simuler le jet. La deuxième phase s'est amorcée après la réception du circuit d'encre externe et de la tête d'impression où nous avons dû améliorer le code de prise de mesures de JetXpert avec la présence de jet. Suite à quoi, une intégration globale à pris place afin de tester le fonctionnement de l'ensemble du banc.

Résultats obtenus

L'entreprise dispose à présent, d'un banc permettant de caractériser le jet d'encre en fonction de la tension et de la fréquence appliquées de manière automatique. Aussi, un rapport de test contenant toutes les informations liées au balayage (ou séquence de balayage) lancé(e) est généré automatiquement. Des photos des lieux de brisure du jet sont prises et insérées dans le rapport. La durée d'un test standard est ramenée à moins d'une heure alors qu'elle était estimée à une demi-journée. De plus, le banc leur permet de s'affranchir des conditions de températures et de pressions subies en les choisissant eux même via le circuit d'encre externe.

Pour plus d'information, projet.industriel@esisar.grenoble-inp.fr

Rédigé par Laurent Guilloton

mise à jour le 25 juillet 2012

Communauté Université Grenoble Alpes