Aller au menu Aller au contenu
L'école d'ingénieur en systèmes avancés et réseaux

> Entreprises > Projets Industriels

PI13 - Adaptation des couches applications intégrant l’évolution de la pile protocolaire CANopen DS417

[legende-image]1242722803172[/legende-image]

Mots-clé

Ascenseur, Mise à jour logiciel, langage C, Bus CAN, CANopen, CANopen-Lift, Norme DS417 (CiA), Compatibilité.

 

Millésime

2011-2012

Entreprise

SODIMAS

Equipe projet

BLANC Xavier
FEODOROFF Arnaud
PONTE Julien

 

 

Présentation de l'entreprise

SODIMAS conçoit et réalise l'ensemble des modules composant des ascenseurs de moyennes et petites dimensions pour résidences, habitations et bureaux. Son bureau d'études pluridisciplinaire intègre des compétences dans les domaines de la mécanique, de l'électronique et de l'automatisme industriel.

Contexte du projet

Un ascenseur est composé de différents modules dialoguant entre eux par le biais d'un bus CAN. Le protocole de communication utilisé pour échanger sur ce bus est basé sur CANopen mais est spécifique à SODIMAS et donc non compatible avec d'autres systèmes. D'autre part, depuis 2007, le groupe CiA (CAN in Automation) a entrepris de normaliser les échanges entre les différents modules en éditant la norme CANopen-Lift DS417 (déclinaison de CANopen spécifique au monde de l'ascenseur).
SODIMAS souhaite rendre son système totalement compatible avec cette norme DS417, afin de rendre ses modules interchangeables avec des modules d'autres marques.

Objectifs

  • Réaliser une étude sur la norme DS417 pour comprendre son fonctionnement.
  • Etudier la pile protocolaire actuellement utilisée par SODIMAS.
  • Modifier les logiciels existants, réalisés par SODIMAS, pour ajouter le support de la norme DS417.
  • Réaliser un ensemble de tests unitaires et d'intégration, à la fois avec les produits SODIMAS et les produits de la concurrence respectant la norme DS417.

Déroulement du projet

La première étape fut l'étude des besoins de l'entreprise. A la suite de réunions avec SODIMAS, ainsi que d'une première étude de l'architecture d'un ascenseur et de la technologie CAN, nous avons rédigé un cahier des charges fonctionnel. Nous avons ensuite réalisé une étude sur la norme CANopen-Lift DS417 afin de bien comprendre son fonctionnement et ses implications sur la communication entre les dispositifs électroniques composant l'ascenseur.
En parallèle, il nous a fallu spécifier l'architecture d'un simulateur, et choisir les outils de développement dont nous aurions besoin par la suite. L'étape suivante fut l'étude de la pile protocolaire existante, utilisée par SODIMAS. Cette étape fut très instructive d'un point de vue technique et nous a permis de découvrir les contraintes dues à un projet où l'on part d'un produit existant, déjà sur le marché.
La partie principale fut le développement du logiciel en langage C. Nous avons décomposé cette étape suivant les fonctionnalités en réalisant des interfaces de communication propres à chaque fonction (réceptions des appels sur les boutons, envoi de données au variateur du moteur, aux afficheurs ...).
Tout au long du développement, nous avons réalisé des tests unitaires (sur chaque fonction) ainsi que des tests d'intégration (sur le simulateur) pour vérifier la communication entre tous les modules.

Résultats obtenus

Le logiciel de la carte mère (l'armoire électrique principale) a été mis à jour afin qu'elle puisse communiquer avec des périphériques selon le protocole CANopen-Lift DS417. Nous avons veillé à ce que les "anciens" périphériques SODIMAS (non normés DS417) soient toujours compatibles avec cette carte mère.
Le logiciel des cartes palières (pour les appels et afficheurs à chaque palier) a également été mis à jour. Cela rend possible l'utilisation de ces cartes sur des systèmes d'autres constructeurs.

Pour plus d'information, projet.industriel@esisar.grenoble-inp.fr

 

mise à jour le 3 avril 2014

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes