Aller au menu Aller au contenu
L'école d'ingénieur en systèmes avancés et réseaux

> International > Témoignages > Paroles d'étudiants

Témoignage Matthieu Vergne : "une université polonaise de renom"

Dans le cadre de mon Projet de Fin d'Études (PFE, Bac+5) je cherchais un laboratoire pour me donner la chance de poursuivre en doctorat et de faire une thèse. Mon école ayant de bons liens avec AGH, une université polonaise de renom, il m'est venu tout naturellement l'occasion de profiter d'une première expérience à l'étranger, tout en ayant un laboratoire dans lequel faire mon PFE.

AGHL'université AGH est vaste et dispose de nombreuses sections : j'y étais pour l'informatique, mais nombre de ceux que je rencontrais étaient dans le bâtiment pour l'argile, par exemple. On y trouve aussi des laboratoires de cybernétique et de physique, de quoi en ravir plus d'un.
Mon projet était très technique (systèmes multi-agents) et j'ai eu pas mal d'autonomie : étant donné que j'étais sensé travailler seul sur mon projet, il m'a été possible de travailler chez moi sur mon PC perso. L'avantage étant évidemment de pouvoir bosser comme on veut et quand on veut, l'inconvénient est néanmoins d'arriver à trouver la motivation nécessaire pour bosser, surtout quand les voisins se défoulent une fois rentrés chez eux. Le travail seul limite aussi grandement l'échange franco-polonais. Après une bonne discussion avec mon tuteur polonais, il a donc été décidé de placer 4 étudiants à ma charge, pour réaliser une partie de mon système,  que je ne pensais pas pouvoir faire correctement dans mes 5 mois de PFE. C'était tout de suite plus intéressant : 4 étudiants polonais de niveau Bac+4 (un an de moins que moi) qui bossent sur des éléments utilisés par mon système. On avait des réunions hebdomadaires, comme à l'accoutumée, avec les classiques rapports d'avancée, état du planning et prévision jusqu'à la prochaine réunion.

J'ai logé dans une résidence universitaire, située sur un campus : plusieurs bâtiments abritent les étudiants, avec des noms relativement modestes au passage (Akropol, Kapitol, Babylon, etc.). Ce sont des chambres partagées (2-4 étudiants) et la salle de bain est commune à plusieurs chambres. Une cuisine est disponible pour chaque étage, les machines à laver en revanche sont de l'ordre d'une dizaine sur tout le bâtiment (réparties sur quelques étages) et doivent être réservées à l'avance auprès des étudiants en charge. Pour ma part, j'étais dans un bâtiment de 15 étages et je logeais au 14e, avec une belle vue sur les montagnes, partageant la chambre avec deux Polonais. Le loyer mensuel était de 280 z? (~70€)... Oui, le coût de la vie est radicalement plus bas qu'en France, il est donc assez facile de faire des économies dès qu'on obtient une bourse française !

Une fois passée la barrière de la langue, on communique assez aisément. En particulier, si vous avez un compte Facebook, vous pouvez suivre les activités du groupe d'étudiants ERASMUS. C'est la principale source d'activité pour les étudiants étrangers : visite de Cracovie, son histoire et ses nombreuses églises, excursions en tous genres (mine de sel, camp de concentration d'Auschwitz, etc.), visite des quartiers jeunes et branchés, soirées, ... il y en a pour tous les goûts.

Avis donc aux intéressés. {^_°}
 
Mise en ligne : décembre 2015.

mise à jour le 2 décembre 2015

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes