Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
L'école d'ingénieur en systèmes avancés et réseaux

CSAW : LES RESULTATS !

Publié le 20 novembre 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué 20 novembre 2017

Pour la première fois, les finales de CSAW ont permis de réunir des étudiants de toute l’Europe à Grenoble INP – Esisar. Plus de 400 étudiants d’élite qualifiés parmi les plus de 12000 participants représentant 98 pays aux tours préliminaires se sont retrouvés pour les finales du 9 au 11 novembre 2017.

CSAW17-138.jpg

CSAW17-138.jpg

L’édition européenne à Valence a réuni près de 80 étudiants finalistes représentant plus de 20 universités européennes. Ils se sont affrontés dans 4 compétitions devant plus de 20 juges experts industriels et académiques reconnus en cybersécurité. En plus des finales, Grenoble INP - Esisar a organisé un forum industriel, des conférences dédiées à la cybersécurité et des activités sociales permettant aux finalistes, visiteurs et industriels d’échanger tous ensemble.  Pour cette première édition à Valence, plus de 300 visiteurs ont participé à l’évènement et ont  pu échanger avec les finalistes et les experts industriels  de Schneider Electric, Ingenico group, Thales group, Serma Safety and Security, IP Garde et Ponant Technologies en proposant de nombreux postes et stages en cybersécurité.

« Grâce à l’investissement des étudiants et personnels de Grenoble INP Esisar, le soutien de NYU, des entreprises mécènes, des collectivités territoriales et, bien sûr, des compétiteurs, juges et conférenciers, cette édition 2017 de CSAW Europe a été un succès » témoignent en cœur Laurent Pion et David Hély co-organisateurs de cette édition.


Compétition Capture The Flag

Après 48 heures d’épreuves de qualification en septembre dernier qui ont permis de sélectionner les meilleurs étudiants parmi 2400 équipes de 95 pays, les 10 meilleures  équipes européennes se sont affrontées en finale lors d’une épreuve extrêmement difficile de 24 heures. Ce type d’épreuves est considéré par tous les acteurs du domaine comme essentiel pour former les étudiants en cybersécurité.  L’épreuve a été remportée par l’équipe  Eat sleep pwn repeat venue de Karlsruhe et classée dans le top 10 mondial selon la référence du domaine CTF Time.

Les champions :

Première place – Eat sleep pwn repeat, Karlsruhe Institute of Technology, Germany, Victor Pfautz, Edgar Boda-Majer, Samuel Groß, Niklas Baumstark

Seconde place – NOPS, EURECOM, France, Emanuele Cozzi, Fabio Pagani, Marius Münch, Sebastian Pöplau

Troisième place – Tower of Hanoi, Politecnico di Milano, Italy, Andrea Jegher, Pietro Ferretti, Filippo Cremonese, Marco Festa




Compétition High School Forensics

Pour la finale High School Forensics, les lycéens ont eu à résoudre une énigme criminelle pendant 8 heures à l’aide d’indices numériques. Plus de 600 lycéens à travers le monde ont participé aux qualifications et 30 équipes se sont affrontées en finales sur les différents sites.

Le classement :

Première place –  Kiwi – Lycée Guillaume Fichet de Bonneville,  avec Tom Niget, Léo Joly, Maxime Bouchenoua, Mentor : David Roche

Seconde place – Brifforce – Lycée Algoud Laffemas de Valence, avec Mehdy FOURNIER, Jean Zablocki, Clara LAVILLE, Mentor : Heloïse Martin

Troisième place – TED - Institut Notre Dame de Valence, avec Théo BROCHARD, Enzo CONTE, Denis MAURIN, Mentor : Gerald Perminjat




Compétition Embedded Security Challenge

Créé en 2008, le concours Embedded Security Challenge — le plus vieux et plus important concours académique de sécurité matérielle au monde, et aussi l’épreuve la plus difficile de CSAW— contribue au développement international des activités de recherche et d’enseignement de cette discipline émergente. Cette année l’épreuve développée par NYU Tandon en partenariat avec l’U.S. Office of Naval Research, demandait aux compétiteurs de rendre les automates programmables résistants aux menaces de cybersécurité en proposant de nouvelles techniques de détections de fautes. Les équipes finalistes ont mis en œuvre leur solution sur des plateformes  Raspberry Pi. L’épreuve a été très disputée et les juges ont eu du mal à départager les vainqueurs : seulement un demi-point séparait les équipes : l’INSA Val de Loire et Grenoble INP - Esisar.

Les vainqueurs :

Première place – Grenoble INP-Esisar France, avec BENMOULAY Reda, MAHE Claire , LAPEYRE Sebastien, ROSINSKI Maxime, Team Advisor : Cyril Bresch

Seconde place – INSA’Hack, INSA CVL France, avec VIGNAU Benjamin,  MACE Lorin, RONTEIX--JACQUET Flavien , KAWALEC Joseph, Team Advisor : BRIFFAUT Jérémy

Troisième place – Les pentesteurs de l'extrême, INSA CVL France, avec BOYER Martin, DURAND Killian, BELAIR Maxime, COLONEL Pierre-henri, Team Advisor :  BRIFFAUT Jérémy






Compétition Applied Research

L’épreuve a réuni l’élite des jeunes chercheurs en cybersécurité ayant publié dans les plus prestigieuses conférences du domaine. Cette année, les experts industriels et académiques ont évalué plus de 170 publications pour sélectionner les finalistes. Pendant la finale, un des auteurs étudiants de chaque article sélectionné a présenté ses recherches à un jury d’experts. Les juges ont confirmé la difficulté de leur tâche, chacun des travaux présentés étant  particulièrement impressionnant avec un impact évident sur les futures techniques de sécurisation.

Les lauréats :

Première place -  Shahin Tajik, Technische Universität Berlin, Germany
On the Power of Optical Contactless Probing: Attacking Bitstream Encryption of FPGAs. Tajik, Shahin & Lohrke, Heiko & Seifert, Jean-Pierre & Boit, Christian.      

Seconde place – Enrico Mariconti, Dept. of Computer Science, University College London, United Kingdom MaMaDroid: Detecting Android Malware by Building Markov Chains of Behavioral Models, Enrico Mariconti, Lucky Onwuzurike, Panagiotis Andriotis, Emiliano De Cristofaro, Gordon Ross, Gianluca Stringhini

Troisième place – Omid Mirzaei, Computer Security Lab, Universidad Carlos III de Madrid (UC3M), Madrid, Spain TriFlow: Triaging Android Applications using Speculative Information Flows, Omid Mirzaei, Guillermo Suarez-Tangil, Juan Tapiador, and Jose M. de Fuentes



Télécharger notre communiqué de presse : ICI

Crédits photos :
Pierrick Thévenet étudiant à l'Esisar
Studio Citron Vert à Bourg-Lès-Valence

Remerciements à nos partenaires :




A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Marie Entresangle

mise à jour le 21 novembre 2017

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus